Postpartum Depression

 

Postpartum Depression

<img src="http://femme-magazine.com/wp-content/uploads/2016/01/postnatal-depression-..jpg" alt="Postpartum depression - Postnatal depression">

Postpartum depression – Postnatal depression

Avoir un enfant est un événement majeur.

Beaucoup de changement pour la mère vient d’avoir lieu. Non seulement changement physique mais aussi émotionnel et hormonale et sociale.
Mama a maintenant plus de responsabilité car elle doit prendre soin d’un enfant.
Trois à 10 jours après l’accouchement, beaucoup de femmes souffrent de «Postpartum Depression».

 


“The very damaging, frightening part of postpartum is the lack of perspective and the lack of priority and understanding what is really important.”
Brooke Shields


 




 

* Qu’est-ce que Postpartum Depression?

La dépression est un trouble de l’humeur « down ».
Pendant une dépression l’être humain peut être trop sombre, déprimé, léthargique.

La dépression après l’accouchement est appelé Postpartum Depression.
Les symptômes la dépression post-partum commencent dans les quatre semaines après l’accouchement.
Auparavant, Ce trouble a été précédemment appelé “postnatal depression“.

 

Environ dix pour cent de toutes les femmes qui ont donné naissance à un baby, va éprouver des symptômes plus ou moins sévères de post partum depression.
Aussi chez les hommes les symptômes dépressifs peuvent survenir après l’accouchement du partenaire.
Elles se produisent par exemple en raison de la privation de sommeil, grande pression, stress excessif et des changements dans la relation avec le partenaire.

 

 

Postpartum depression symptoms and treatment

Comment pouvons-nous reconnaître Les symptômes de la dépression post-partum? et quelle est le treatment?

 

* Symptômes dépression post-partum

Postpartum Depression survient peu de temps après l’accouchement et a les mêmes caractéristiques que les autres “depression“.

En outre, une humeur triste sombre peut également prévenir de nombreux autres phénomènes tels que:
– Une fatigue constante, pas d’énergie, le sentiment que tout prend l’effort.
– Pensée lente, bouger et réagir avec difficulté ou être très inquiet et agité.
– Troubles du sommeil, peut pas s’endormir et se réveiller trop tôt ou tout simplement avoir un besoin excessif de sommeil, difficile de se lever du bon pied, envie de rester au lit toute la journée.
– Problèmes avec la nourriture, tels que perte d’appétit (perdre du poids) ou tendance à trop manger (grossir).
– Une irritabilité accrue.
– Les problèmes de concentration, il est difficile de garder l’esprit quelque part et rester concentré pendant une longue période.
– Difficile de prendre des décisions, prendre la bonne décision au bon moment.
– L’estime de soi négatif, prendre confiance en soi est perdu, image de soi négative, une image négative des autres et une vision négative de l’avenir.
– Envie de mourir.

 

En plus de ces symptômes généraux peuvent également se produire des symptômes plus spécifiques. Par exemple, certaines femmes ont des pensées obsessionnelles récurrentes de faire quelque chose à leur enfant (d’ailleurs, sans vraiment vouloir le faire).

 

 

* Cause of Depression: Quelles sont les causes de la dépression post-partum?

Dépression post-partum peut être causée par des facteurs biologiques, psychologiques et / ou sociales.

 

– Facteur Biologique:

Dans une post partum depression, les changements biologiques suivants peuvent jouer un rôle:
. déséquilibres dans le métabolisme.
. les pénuries de certaines vitamines.
. les changements hormonaux.

Par exemple, la production de l’hormone progestérone diminue après l’accouchement, ce que veux dire que les fluctuations hormonales peuvent ensuite donner lieu à une dépression.
En outre, manque de sommeil peut avoir un effet négatif sur l’humeur.

 

– Facteurs Psychologiques:

Un nouveau-né apporte avec lui des changements majeurs dans votre vie. Votre vie quotidienne peut devenir très perturbateur.
Il faut souligner que le stress qui découle avec l’arrivée de nouveaux baby – ainsi que les changements hormonaux mentionnés précédemment – conduit à des sautes d’humeur inattendue.
Il est vrai aussi que la grossesse et l’arrivée de nouveau-né peuvent nous faire rappeler des expériences passées non résolus.
Il arrive que si une femme tombe enceinte et devient elle-même une mère , sa propre relation avec sa mère devient à nouveau bonne.

 

– Factor Social:

le facteur social joue un rôle majeur comme la nécessité de se conformer à l’image de la mère idéale “perfect ma“.
Autres attentes sociales où une femme en face de ses sentiments doit répondre , peuvent également jouer un rôle important dans le cas de notre dépression.

Par exemple, certaines femmes se sentent qu’on attend d’eux qu’elles sont parfaitement heureux avec leur nouveau-né.
Si ces jeunes mères, cependant, ne se sentent pas heureux, elles vont se sentir coupable. Cette culpabilité peut à son tour conduire à une réaction dépressive.

 

Bien que généralement est principalement parlé de la dépression post-partum, il se peut que d’autres troubles de l’humeur commencent à apparaitre après la naissance d’un bebe.
Par exemple, une jeune mère peut se retrouver dans une période maniaque dite “Manic Depression / Trouble Bipolaire“.
Trouble bipolaire (manic depression) est reconnaissable par un humeur extrêmement gai, excité ou irritable.

 

 

* Est ce que dépression post-partum grave et que pouvez-vous attendre?

– Baby blues.

Trois à 10 jours après avoir donné naissance à un nouveau-né, beaucoup de femmes se sentent pas bon. Ils pleurent, se sentent triste ou anxieux.
Aussi de nombreuses femmes se demandent si elles peuvent gérer tout cela, et s’inquiètent sur la santé de leur bébé.
Obtenir un enfant est un grand changement dans la vie, ce qui nécessite beaucoup d’adaptation.

 

En outre, il ya -avant, pendant et après l’accouchement- toutes sortes de changements hormonaux drastiques dans le corps de la femme enceinte.
Ces changements perturbent l’équilibre davantage.

Ces jours sont parfois appelés les «baby blues».
Bien que cela soit pas amusant, il est à noté encore que “Postpartum Depression” est tout à fait différente d’une dépression réel (severe depression).

 

 

– Dépression.

Les femmes qui ont déjà précédemment vécu une dépression – severe depression – dans leur vie, ont un risque accru de réaction dépressive après la naissance de nouveau-né.
Il est prouvé que les femmes qui ont déjà eu des “depression symptoms” après une naissance précédente, elle courent un risque accru de revivre cela à nouveau .

Bien que cela soit pas un cas général, beaucoup de femmes sont – après la première dépression – très peur de revivre le même drame.
Pour d’autre femmes, cela est encore une raison de ne pas opter pour une nouvelle grossesse.

 

Il est bien sage de ne pas ignorer cette crainte, ce que veux dire prendre des précautions autant que possible avec une nouvelle grossesse ainsi que l’accouchement … et ne pas abandonner totalement.

Les recherches scientifiques montrent que les gens qui ont été exposés pendant la grossesse aux facteurs de stress (divorce, difficultés d’emploi, deuil, beaucoup de stress) en moyenne ont un risque plus élevé de développer une dépression post-partum.

 

<img src="https://i2.wp.com/femme-magazine.com/wp-content/uploads/2016/01/Depression-Treatment.jpg?resize=176%2C183" alt="Depression Treatment">

Depression Treatment

* Alo Dokter

Si vous pensez que que votre gloom est au-delà de l’état normale , et si vous ne venez pas vrai avec votre environnement, il peut être sage de prendre contact avec votre médecin.
Ce dernier peut examiner avec vous pour déterminer si il y’a en effet une dépression. Il peut également vous conseiller sur ce que vous pouvez faire dans votre situation.
Vous pouvez consulter votre médecin ou l’utilisation de médicaments (antidepressants) peut vous aider.
Le médecin peut aussi vous référer à un psychologue ou un travailleur social pour un traitement ultérieur.

 

En général, les grandes lignes de “postpartum depression treatment” sont :
. Medications for depression (antidepressants).
. Depression therapy.
. Residential treatment centers for depression (depression treatment centers).
. Mental health counselor.

 

 

* Qu’est-ce que vous pouvez faire vous-même?

Il faut se rendre compte que vous n’avez aucun reproche à faire pour votre dépression.
Beaucoup de femmes se sentent déprimés, coupable sur le fait qu’elles ne peuvent pas profiter pleinement de la période post-partum et la première période avec le bébé.
C’est pas votre faute. Aussi, cela ne signifie pas que vous êtes une mauvaise mère.
Donc, il faut pas se retirer si vous vous sentez très triste, sombre.

Il est bon de parler avec d’autres personnes à propos de votre chagrin, surtout avec votre partenaire. Le partage de vos sentiments peut vous aider.
Il est recommandé que vous prenez régulièrement du temps pour vous-même ou avec votre partenaire.

 

 

– Prenez soin de vous.

Il est bon de permettre à votre partenaire ou d’autres personnes de vous aider.
Vous ne avez pas besoin de tout faire vous-même pour être une bonne mère.
Prenez soin de vous, “faire le plein” avec un peu de sommeil supplémentaire afin d’augmenter votre résistance.
Et si vous prenez soin de vous, alors vous avez quoi à donner à votre enfant.

 

 

-Contact.

Contact avec les compagnons d’infortune, les femmes (femme enceinte, maman) qui ont vécu la même chose, peut être très favorable.

 

 

– Brochure d’information “Trouble Dépressif”.

Pour plus de conseils sur la depression, vous pouvez lire la notice d’information que vous pouvez trouver chez votre docteur ou pharmacien “trouble dépressif” ( mental disorders – depression disorders – depressive personality disorder ).

 

 

* Conseils généraux et précautions

Pendant la grossesse c’est pas possible de prédire quelle femme vas souffrir de dépression post-partum. Cependant, vous pouvez prendre des précautions, qui font moins de chance d’obtenir la dépression.

 

– Une alimentation saine et de la détente.

Il est important d’avoir une nourriture bonne et saine avec assez de vitamines et minéraux.
Il est également important de prendre le temps et de repos pour vous habituer à tous les changements à venir dans votre vie. La plupart des femmes ont besoin de ça.
Prendre du temps pour vous-même et se préparer sereinement pour l’accouchement.
Un déménagement ou de rénovation majeure pendant la grossesse ou peu de temps après l’accouchement, vous devriez l’éviter totalement.

 

– Soyez réaliste.

Il est utile de garder une vision réaliste de vous-même et de ne pas imposer des exigences impossibles sur vous-même.
Chaque mère a parfois des moments difficiles ou de temps en temps des sentiments mitigés au sujet de la grossesse et de l’enfant. Cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas le faire, ou vous n’êtes pas une bonne mère.
Vous pouvez vous épargner ces sentiments mitigés, parle avec les autres pour vous vous soulager.

 

– Soyez prêt.

Une bonne information sur la grossesse, l’accouchement et la maternité peut vous aider à se préparer.
Anxiété et dépression ont moins de chance d’obtenir une emprise sur vous.
Il est recommandé que vous vous informez donc aussi largement que possible sur ce probleme (postnatal depression), et pourquoi pas suivre un cours (Depression Help).
Ce dernier a l’avantage supplémentaire que vous entrez en contact avec d’autres mères (femmes enceintes) avec qui vous pouvez échanger des expériences.

 

 

* Enfin.

Sûr et certain, “Postpartum Depression” va passer.
Au fil du temps, tout semble différent.
La situation revient à la normale!

 

 

 


 

Mon histoire:
Aimeriez-vous partager votre histoire avec “Femme Magazine” afin que d’autres femmes peuvent apprendre de votre histoire?
N’ hésitez pas et contactez Femme Magazine.
Merci.

 

 

 

Depression Help: Pour plus d’informations sur Depression & Mental Health, veuillez s’inscrire dans Newsletters de Femme Magazine.
Merci.

 

 

Bron:   Femme Magazine

<img src="https://i0.wp.com/femme-magazine.com/wp-content/uploads/2015/12/woman-magazine.jpg?resize=265%2C250" alt="woman magazine">